«Je crois en trois principes nobles inscrits dans toutes les religions monothéistes et admis par les philosophes du monde, depuis le début de l'Histoire, à savoir: la liberté, la justice et la paix», c'est en ces termes que le fondateur émirati de l'Organisation internationale «Peace without limits» (Paix sans limites) Saif Mohamed Bin Hilal Al-Sehhi a, dans une conférence de presse tenue, hier à Tunis, expliqué les objectifs de son organisation créée le 20 décembre 2008 à des fins humanitaires.


http://www.routard.com/images_contenu/partir/destination/tunisie/carte/tunisie.gifIl a indiqué, qu'à l'occasion de la Journée internationale de la paix (le 21 septembre de chaque année), et en réponse à l'offense envers le Prophète, l'organisation Peace Without limits a décidé de produire un film d'envergure mondiale ayant pour titre «Mohamed Rassoul Essalam» (Mohamed, Prophète de la paix) dont la réalisation sera confiée à un cinéaste tunisien, impliquant des comédiens de différentes nationalités.

Cette oeuvre, a-t-il ajouté, se veut un message destiné à tout un chacun qui ne considère pas l'Islam et le Prophète à leur juste valeur. Il transmettra la véritable image de l'Islam, religion fondée sur les valeurs du juste-milieu.


La préparation de ce film nécessitera une période d'un an et demi et le tournage aura lieu en Arabie Saoudite et dans d'autres pays arabes, a-t-il précisé.


Outre ce projet cinématographique grandiose, un festival international baptisé «Paix sans limites» dédié au 7e Art et aux chansons des films, se tiendra, pendant trois jours au Maroc, à partir du 13 décembre 2013, de manière à en faire le premier festival spécialisé dans l'industrie du cinéma et la diffusion de la culture de la paix, a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Saif Mohamed Bin Hilal Al-Sehhi a annoncé la création d'un bureau de l'organisation «Paix sans limites» à Tunis, faisant observer que des programmes de développement sont prévus au profit des jeunes et des personnes ayant des besoins spécifiques.


Ces programmes seront réalisés, en coordination avec les différentes composantes de la société civile et les organisations internationales.


Il a, dans ce contexte, insisté sur le fait que «la paix est le moteur du développement, lequel est capable de libérer les peuples de la pauvreté, de la dépendance et de la marginalisation».


A noter que l'organisation «Paix sans limites» est une organisation internationale à vocation humanitaire, ayant des programmes et projets dans plusieurs pays du monde tels que le Soudan, la Jordanie, la Syrie, l'Egypte, l'Algérie, l'Irak et la Tunisie.


Son siège principal est basé aux Philippines. Elle s'intéresse aux questions du développement dans les domaines de la femme, de l'enfance, de la paix sociale, du dialogue des religions et des civilisations, ainsi que de l'environnement.

 

Source: La presse.tn

Retour à l'accueil