L'Organisation des Nations Unies a exhorté lundi le Soudan du Sud à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils dans l'État de Jonglei, à la suite d'informations faisant état de milliers de jeunes armés se préparant à attaquer une communauté rivale. (Source: Nations Unies)


 

Au cours du week-end, des patrouilles aériennes de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (MINUSS) ont constaté que des milliers de jeunes armés de communautés Lou Nuer se préparaient à attaquer des communautés Murle près de Likuangole, dans l'Etat de Jonglei.

 

« Le temps est désormais compté et le gouvernement doit redoubler d'efforts pour prévenir une tragédie et éviter des violences à grande échelle », a déclaré la Représentante spéciale. « Tous les habitants du Soudan du Sud doivent maintenant mettre la paix et la stabilité de leur nouveau pays indépendant au-dessus de toutes les autres préoccupations et intérêts. »

Au cours des derniers mois, la MINUSS a régulièrement appelé à mettre fin à la violence ethnique dans la région et a déployé des ressources pour prévenir et atténuer les conflits dans les communautés Lou Nuer, Murle et Dinka. La Mission a également facilité un processus de réconciliation entre les différentes communautés, en particulier un processus de paix inclusif mené par le Conseil des Eglises du Soudan.

 

La MINUSS a appelé toutes les communautés dans l'Etat de Jonglei à mettre un terme à la violence intercommunautaire et à participer activement et immédiatement à un processus de paix réconciliatrice.

Retour à l'accueil