L'expérience réussie du Sénégal dans l'élaboration d'une stratégie globale multisectorielle et multipartite en vue d'obtenir des améliorations durables en matière de nutrition, a été saluée à l'occasion de la 21e édition de la conférence annuelle 'Martin J. Forman' qui s'est tenue au siège de l'institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) à Washington, le 10 novembre dernier, nous apprend un communiqué de presse. (Article: Awa Thiam)

http://www.7sur7.be/static/FOTO/pe/13/13/8/large_365003.jpg

En effet, selon le communiqué 'depuis 2000, le gouvernement sénégalais a adopté une approche proactive dans l'élaboration de politiques et de programmes de nutrition de grande envergure et a ainsi honoré ses engagements à améliorer la situation nutritionnelle des populations'.

Marie Ruel, directrice de la Division de la pauvreté, de la santé et de la nutrition a l'Ifpri, que cite le texte, a affirmé 'si le Sénégal est aujourd'hui considéré comme un bon élève du mouvement de l'intensification de la nutrition, c'est parce qu'il dispose déjà des éléments clés d'un environnement favorable à une intensification réussie.

 

Il s'agit, notamment de l'appropriation nationale, de l'engagement au plus haut niveau, de l'existence de programmes nationaux de nutrition et d'une plateforme multisectorielle intégrant la société civile et de l'élaboration de plans d'actions budgétisés'.

 

Le défi se poursuit toutefois car, note le communiqué, le Sénégal aura besoin de maintenir ses efforts pour les années à venir afin de réduire la proportion des 20 % d'enfants présentant un retard de croissance.

Retour à l'accueil