Avant hier à Londres, c'est devant un parterre de qualité, composé d'ambassadeurs africains dont notamment celui de la Côte d'Ivoire, des représentants d'institutions internationales, du président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale, de directeurs généraux sénégalais, de membres du patronat sénégalais et du secteur Privé international établis en Angleterre, des parents et amis, de proches collaborateurs, etc., que le Ministre d'Etat, Ministre de l'Economie et des Finances Abdoulaye Diop a reçu le prix de «Meilleur Ministre des Finances d'Afrique, Edition 2012 », décerné par « The Banker », le très réputé magazine financier et bancaire édité par le Financial Times. (Source: Cheikh Thiam)

http://www.politicosn.com/wp-content/uploads/2011/10/abdoulaye-diop-ministre-finances.jpg

 

Ainsi, ce prix, comme l'a précisé Brian CAPLAN, Rédacteur en Chef du « Banker » récompense les efforts et les résultats d'un homme à la tête d'un ministère au niveau duquel, il a su impulser de nombreuses réformes, qui valent aujourd'hui au Sénégal, une attention particulière des partenaires au développement et du secteur privé financier international.

C'est dans une des salles du majestueux établissement londonien, le Land Mark Hotel, que s'est déroulé la cérémonie, sobre mais très sympathique, au cours de laquelle, le Ministre d'Etat, Ministre de l'Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, a reçu le prestigieux prix de « Meilleur Ministre des Finances d'Afrique, Edition 2012 », décerné par le magazine international « The Banker », édité par le groupe du Financial Time (FT).

Il a tenu à apporter une précision, soulignant avec force : « je ne dédie pas ce prix à Monsieur le Président de la République, au Gouvernement et aux agents du ministère de l'économie et des Finances parce que tout simplement ce prix est le leur, car il salue la haute et pertinente vision du Chef de l'Etat et reconnaît le travail du Gouvernement et des agents du ministère de l'Economie et des Finances ».

Auparavant, il s'était prêté à un jeu de questions d'investisseurs étrangers basés à Londres intéressés par les opportunités d'affaires au Sénégal et qui ont été séduits par l'opération d'emprunt obligataire de 500 millions de dollars que notre pays avait brillamment lancée sur la place financière de Londres.

Profitant de l'occasion, Abdoulaye Diop a fait un plaidoyer pour « nos jeunes nations et nos fragiles économies, mais aussi et surtout solliciter l'accompagnement de tous et de chacun des investisseurs et de nos partenaires techniques et financiers ».

Il a aussi remercié le marché financier international qui, à travers la place financière de Londres, a permis au Sénégal de réussir un emprunt de 500 millions de dollars cette année. Son sentiment est que les ressources financières mobilisées au plan interne comme au niveau international visent à répondre aux besoins des sénégalais.

« Notre volonté est sans limite, notre motivation inestimable, notre abnégation constante et notre détermination quotidienne, car nos populations méritent de vivre plus, elles méritent de vivre mieux en ayant accès à des soins de qualité, une éducation adaptée, des infrastructures de dernière génération, de l'eau potable, de l'électricité à tout instant etc., » dira le Ministre des Finances.

Retour à l'accueil