La littérature africaine, à l'instar de celle des continents européen et américain, est riche de la production d'auteurs très talentueux. L'équipe dirigée par Thierry Sinda et Michel De Breteuil en rend compte. (Source: PAtrice Rabe)

 

http://www.sangonet.com/SenghorLS/1074438147.jpgQuand on s'intéresse à la littérature, c'est en général les magazines se focalisant sur les oeuvres d'écrivains occidentaux que l'on a sous la main. Ces revues parlent très rarement de la production littéraire africaine qui est pourtant très riche. Thierry Sinda, professeur de lettres et poète, président et fondateur du printemps des poètes africains et d'ailleurs, a, avec Michel de Breteuil, décidé de consacrer son nouveau magazine littéraire à ces écrivains africains qui méritent d'être mis en lumière. Le premier numéro de la revue littéraire du monde noir vient de sortir.

 

Un sommaire très riche. Loin de l'équipe dirigée par Thierry Sinda et Michel de Breteuil la pensée de la ségrégation, mais le parti pris de ne s'intéresser qu'à la production littéraire africaine est voulu. Ce premier numéro comporte plusieurs rubriques. Il y a d'abord les regards croisés d'Emmanuel Dongala, de Véronique Tadjo et de Gabriel Mwene Okoundji sur la littérature du monde noir. Thierry Sinda présente ensuite son coup de coeur. Il s'agit du deuxième roman d'une jeune écrivaine sénégalaise, Aissatou Diamanka Besland. On découvre ensuite différents récits lus pour le lecteur. Cette partie de la revue comporte plusieurs éclairages sur de jeunes auteurs.

 

L'une des parties les importantes du magazine est l'hommage à Léopold Sédar Senghor. On nous propose ensuite un entretien avec Liss Kihindou à propos du métissage dans la littérature africaine. L'invité du mois est Nétonon Noël Djékéry, le griot qui voulait écrire. « Un auteur, une oeuvre » nous propose « Fatou Diome, L'Afrique en partance pour l'Europe ». Il y a aussi un retour sur un prix littérairre obtenu par Emmanuel Dongala. Le choix de Dominique Ranaivoson est Jean-Joseph Rabearivelo.

Retour à l'accueil