Considéré partout comme la capitale mondiale du culte vodou, le Bénin sera, du 18 au 20 novembre le carrefour mondial du christianisme. Ce petit pays accueille pour la troisième fois la visite d'un pape.

Un événement de taille donc pour les Béninois, mais aussi pour les catholiques d'Afrique et d'ailleurs. La jeunesse, la plus importante couche de la population africaine, apparaît comme la plus concernée. Elle en attend beaucoup de cette visite du chef de l'Eglise catholique. (Source: Radio Netherlands International)

 

http://static.lexpress.fr/medias/1596/817184_le-pape-benoit-xvi-le-19-novembre-2011-a-cotonou-au-benin.jpgAchille, la vingtaine à peine, s'affère pour nettoyer la petite baraque qui lui sert d'abri pour son petit commerce de cartes de recharge. A un de ses clients qui lui lance : "Comment prépares-tu la visite du pape au moins ta baraque n'a pas été emportée par le vent de toilettage de la ville de Cotonou", il répond :

 

"Je rends grâce, mais le pape va m'apporter quoi ?". Et à son interlocuteur de lui rétorquer : "La venue du souverain pontife au Bénin est une grâce, une extraordinaire bénédiction pour notre pays".

 

La jeunesse, cible importante

Comme ce client d'Achille, nombreux sont les jeunes Béninois qui attendent avec foi et allégresse la visite du pape au Bénin. Pour la plupart d'entre eux rencontrés à Cotonou, à Porto-Novo et à Ouidah, l'arrivée de sa sainteté Benoît XVI au Bénin est un événement inouï, qu'ils souhaiteraient immortaliser à jamais...

 

Raymond H., jeune étudiant de 22 ans : "J'attends de la visite du pape d'être renforcé dans ma foi, en le voyant, en l'écoutant, en entendant son enseignement.

 

Mais aussi en voyant l'enthousiasme de mes frères et soeurs croyants ou non, car ici au Bénin je suis très admiratif à l'ouverture et la tolérance qui règnent au sein de la population. C'est une occasion pour moi d'être confirmé dans ma foi pour repartir de plus belle et être un bon citoyen".

 

Attentes

Vitale D. n'en pense pas moins. Cette jeune collégienne de 16 ans estime que "le Bénin est un pays béni et recevoir la visite du Pape Benoît XVI est une grande bénédiction. Grâce aux prières de Sa Sainteté, le Bénin demeurera un pays de paix, d'humilité et de partage".

 

Et c'est à juste titre que la jeune collégienne souhaite que la visite du pape apporte plus de patience et de compréhension aux dirigeants du pays afin que l'esprit du mal ne gagne jamais leurs coeurs.

 

Autant d'attentes légitimes exprimées par les jeunes qui constituent une cible privilégiée par le souverain pontife. Dans le programme de sa visite de 48 heures au Bénin, le pape Benoît XVI rencontrera des enfants orphelins et des malades du sida, à qui il apportera un message de courage et d'espérance.

 

Car, comme tient à le souligner l'abbé André Quenum du comité d'organisation, "la jeunesse est une cible importante pour l'Eglise catholique sur laquelle repose l'avenir de nos peuples".

Placée sous le signe de la "réconciliation, la justice et la paix", la visite du pape Benoît XVI au Bénin mobilise depuis plus d'un an tous les Béninois à tous les niveaux. Les villes de Cotonou et de Ouidah ont fait leurs plus belles toilettes.

 

Les églises et autres cathédrales ont retrouvé une nouvelle jeunesse. Des pagnes, des porte-clés, des parapluies ont été confectionnés à l'effigie du souverain pontife.

 

Sans oublier des conférences qui sont organisées et même une prière spéciale conçue et dite dans toutes les églises afin que la visite papale se déroule sous la protection divine.

Retour à l'accueil