Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, procédera à la certification des élections législatives qui ont eu lieu le 11 décembre la suite de l'examen des réclamations par le Conseil constitutionnel, institution chargé du contentieux électoral, a indiqué jeudi le porte-parole de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

 

Il s'agissait pour le Représentant spécial d'avoir une concertation autour des responsabilités respectives de la CEI, du Conseil constitutionnel et de l'ONUCI, au lendemain du scrutin législatif.

 

En attendant, l'ONUCI étudie attentivement le scrutin ainsi que les divers incidents signalés en quelques endroits. « Il s'agit de voir la nature, l'importance et l'impact de tels faits sur les opérations électorales et les résultats que l'ONUCI attend », a-t-il dit.

 

La Mission a reçu copie de tous les procès-verbaux et le Représentant spécial a installé un groupe de travail pour la tabulation. « L'ONUCI demande aux requérants de lui faire parvenir copie de leurs réclamations pour lui permettre de prendre une décision sur la certification après le Conseil constitutionnel », a dit le porte-parole.

Il a indiqué que les casques bleus de l'ONUCI s'étaient attelés à la sécurisation du transport des procès verbaux vers les commissions électorales locales au soir du 11 décembre. « Tout s'est déroulé sans incidents, à ce jour », a ajouté M. Touré.

 

Il a annoncé que le démantèlement du dispositif sécuritaire mis en place pour les élections commencerait dans les prochains jours avec le rapatriement dans leurs bases respectives des forces de sécurité ivoiriennes déployées à cet effet, précisant que les contingents militaires de l'ONUCI allaient effectuer cette tâche.

Retour à l'accueil