Le député provincial du Mouvement de libération du Congo (MLC) Marius Gangale, a été assassiné mardi 22 novembre à Kinshasa à environ 22 heures (locales). Accompagné de son épouse, il revenait d'une visite familiale. Le couple a été surpris par deux personnes armées dans un embouteillage dans un bourbier sur l'avenue libération, ex-24 novembre, dans la commune de Selembao. (Source: Radio Okapi)

 

http://lh5.ggpht.com/-4UNNyqHHgVI/Tc6RJVX1qHI/AAAAAAAAJI0/0LGTvOx53iA/_MG_9989.JPG?imgmax=576«Nous étions bloqués dans un embouteillage sur 24 [l'avenue de la libération]. Nous avions remarqué deux personnes suspectes. L'une est d'abord passée faisant signe à l'autre qui est venue à son tour», raconte la veuve Gangale.

Elle ajoute que son mari avait directement verrouillé les portières de la voiture lorsqu'il a vu ces personnes suspectes.

«Les bandits ont tiré sur lui une balle de par les glaces du côté où je me trouvais. J'ai entendu mon mari lancer un cri. Et je me suis jeté vers le siège arrière pour me cacher. J'ai vu du sang mais je me suis dit qu'il avait juste reçu une balle au niveau du bras », relate-t-elle, les larmes aux yeux.

 

La veuve Gangale affirme que les bandits lui ont ravi 400 USD. Mais avant de partir, poursuit-elle, ils se sont dits quelque chose à l'oreille que je n'ai pas saisi.

 

Cet élu de la circonscription de Bandalungwa était président du groupe parlementaire du MLC à l'assemblée provinciale de Kinshasa. Marius Gangale est le deuxième député provincial MLC assassiné depuis le début de cette législature, après Daniel Botethi assassiné en juillet 2008.

Retour à l'accueil