Une centrale électrique à gaz d'une capacité de 300 mégawatts financée a hauteur de 600 millions de dollars du groupe pétrolier italien Eni, a été mise en service vendredi à Côte Matève près de Pointe-Noire (sud), a constaté un journaliste de l'AFP. (Source: Radio Netherlands Worldwide)

 

"Les deux groupes turbo-alternateurs fonctionnent chacun avec 2 millions de mètres cubes de gaz par jour", a-t-il ajouté, précisant que les travaux de construction de cette infrastructure ont été menés entre mai 2008 et novembre 2011, et financés par un accord conclu avec le groupe italien Eni.

 

La centrale électrique à gaz du Congo (son nom officiel) est la plus importante unité de production d'énergie du Congo; loin devant le barrage hydro-électrique d'Imboulou (au nord de Brazzaville) construit pour 370 millions de dollars par la Chine et mis en service en mai.

La capacité de production d'électricité du Congo est passée de 89 mégawatts en 2003 à 500 mégawatts aujourd'hui, selon le ministre de l'énergie et de l'hydraulique, Henri Ossebi, alors que les besoins du pays sont officiellement estimés à 600 mégawatts.

 

M. Ossebi a du reste relevé que les faiblesses structurelles en matière de distribution d'énergie dans les grandes agglomérations se caractérisent entre autres par la mauvaise qualité du courant, les délestages intempestifs et récurrents, la fourniture irrégulière de l'éclairage public, la facturation souvent incompréhensible des consommations.

 

Pays pétrolier, le Congo affiche des taux d'accès à l'énergie de 47% en milieu urbain et environ 5% en zones rurales, selon le gouvernement. - ANP/AFP

Retour à l'accueil