Libreville — Le deuxième tour des élections législatives qui se sont déroulées dimanche au Congo a été marqué par un fort taux d'abstention, a rapporté la PANA sur place.


http://static.ddmcdn.com/gif/willow/geography-of-congo-brazzaville0.gifRéagissant sur le taux d'abstention, le chef de l'Etat congolais Denis Sassou N'Guesso, qui a voté à Bacongo, au sud de Brazzaville, a dit que c'est un processus qui serait long et que "nous devions toujours éduquer le peuple".


70 circonscriptions étaient en jeu pour départager les 140 candidats restés en ballotage depuis le premier tour du 15 juillet dernier.


Le Parti congolais de travail (PCT au pouvoir) et ses alliés étaient en ballotage dans 53 circonscriptions contre 17 pour l'opposition. L'Assemblée nationale congolaise va compter 136 élus sur les 139 prévus, car trois circonscriptions de Brazzaville n'ont pu voter faute de révision de la liste électorale dans ces localités après les explosions survenues le 4 mars dernier dans un dépôt de munitions et qui ont causé la mort de près de 300 personnes.

Retour à l'accueil