Une faction dissidente de la CPJP a revendiqué les attaques du samedi 16 septembre sur les localités de Sibut et Damara, au nord de Bangui. La CPJP (Convention des ... Plus »


Photo: IRIN

Des rebelles dans un camp au Nord-Ouest de la RCA.

 

 

Des hommes armés non identifiés ont fait incursion samedi 15 septembre dans deux villes de la République Centrafricaine. Ils ont attaqué la ville de Damara, située à 75 kilomètres au nord de la capitale, puis celle de Sibut, située à 195 kilomètres de Bangui. Le bilan provisoire fait état d'une personne tuée à Damara.

D'après des témoignages recueillis par RFI, des hommes armés ont attaqué la localité de Damara, samedi aux premières heures du jour. Ils étaient à pieds, auraient tué un membre de la gendarmerie, puis emporté le véhicule du détachement de l'armée.

Ils auraient également volé l'ambulance de l'hôpital de la ville ainsi que le véhicule d'un particulier. Ces hommes ont ensuite pris la route en direction de la ville de Sibut.

Dans cette localité, ils ont saccagé la station-service et se sont servis en carburant. Les mêmes sources affirment également qu'ils ont pillé et saccagé les locaux d'une société bancaire de la ville, emportant une grosse somme d'argent.

Après la ville de Sibut, le groupe a pris la route de Kaga Bangoro, vers le centre de la Centrafrique. Pendant toute la journée, la circulation a été coupée entre Sibut, Damara et Bangui. Les liaisons téléphoniques avec ces villes le sont également.

A Bangui, la population vit dans la psychose. Certains habitants des quartiers Nord, originaires des villes attaquées, sont restés sans nouvelle de leurs parents. On ignore pour l'instant les intentions de ce groupe, et aucune réaction officielle à Bangui n'a été enregistrée.

 

Source: RFI

Retour à l'accueil