Après son départ du groupe Macase pour une carrière solo en France, le public camerounais n'avait plus vu ce chanteur, devenu entre temps guitariste, qu'à la télévision à travers le clip de l'une des chansons de son nouvel album.(Article de Justin Blaise Akono - Mutations)


http://www.akout.com/events/img/blick_bassy.jpgClip réalisé dans les rues de Yaoundé, avec ses amis du groupe Macase, qui l'a révélé et X-Maleya. Après Douala ce soir, Blick retrouvera ses fans demain soir au centre culturel français (Ccf) François Villon de Yaoundé. Il revient avec deux albums, Léman et Hongo Calling pour une rencontre en grandeur nature avec son public.

 

Celui qui a entre temps collaboré avec Manu Dibango, Etienne Mbappé et Pascal Lokua Kanza a, pendant ses voyages, exploré le hongo, un rythme traditionnel bassa (tribu du Cameroun) répandu en Afrique de l'Ouest.

 

Son deuxième album, Hongo Calling est un carnet de voyages en 15 escales qui suit la tragique route des esclaves, du Cameroun au Brésil en passant par le bénin, le Sénégal et le Cap-vert.

 

Ceux des Camerounais peu intéressés par les spectacles de musique pourront s'offrir de la lecture cet après-midi lors de la dédicace d'un roman au Yaoundé Hilton hôtel. En effet, la jeune Christelle Nadia Fotso présente son premier roman intitulé "L'Empreinte des Choses Brisées".

 

Surprises

Une création étalée sur 280 pages dans laquelle Christelle Fotso se demande si l'amour est une fatalité heureuse ou un bonheur fatal. «Ne serions-nous pas tous victimes d'un handicap majeur, la peur de vivre?» se demande-t-elle.

En début 2007 déjà, l'auteur se donne enfin le droit d'écrire cette oeuvre qu'elle avait en elle depuis trop longtemps, sans savoir que cela l'obligerait à confronter ses propres contradictions : «Je me suis laissée aller Quand je vis sans écrire, je fais très attention. J'ai besoin de tout contrôler. Je déteste les surprises »

 

Les surprises viendront peut-être de l'exposition qu'inaugure le musée Blackitude à Yaoundé ce soir. En prélude à la journée mondiale de lutte contre le Sida jeudi prochain 1er décembre, ce musée, en partenariat avec La Just Communication and Entertainment Production présente une exposition de peinture sur toile avec pour thème «Vivre ensemble, un autre regard sur les séropositifs».

L'on y retrouvera les oeuvres des artistes tels Alexis Merlin Essama, Moukam, Joseph Banem et Christophe Talla. Dans le même domaine, le sculpteur Joseph Francis Sumégné procède au vernissage de son exposition ce soir à l'espace Doual'art à Bonanjo. Cette exposition est baptisée «Battements de coeur». Elle s'achève le 31 décembre 2011.

 

Les élèves de Yaoundé ont encore ce week-end pour admirer les tableaux des dessinateurs de l'Afrique centrale, qui exposent leurs oeuvres dans le hall du Ccf. Une vingtaine d'auteurs réunis à l'occasion du festival Mboa Bd, qui se déroule depuis mercredi dernier, ce jusqu'à demain 26 novembre.

Retour à l'accueil