Des jeunes du monde entier ont présenté cette semaine au Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), Michel Sidibé, une série de recommandations qui orienteront les travaux de l'ONUSIDA sur le VIH et les jeunes jusqu'en 2015.


http://4.bp.blogspot.com/-KaICSvn7yLE/T2vXGcobF5I/AAAAAAAAFak/7R45HjLsqf8/s1600/ONUSIDA.jpgCes recommandations ont été remises à l'occasion d'un événement organisé conjointement par des animateurs de groupes de jeunes et des responsables publics nigérians dans la commune de Paiko près d'Abuja, a précisé l'ONUSIDA dans un communiqué de presse.


Basées sur les contributions et les opinions de plus de 5.000 jeunes répartis dans 79 pays, les recommandations sont le résultat d'un projet novateur, CrowdOutAIDS, lancé par l'ONUSIDA et géré par les jeunes. Pendant cinq mois, ce projet, qui a exploité les technologies de recherche collective sur le web et les nouveaux outils de communication, a permis aux jeunes de participer pleinement à l'élaboration de recommandations stratégiques destinées au plan d'action du Secrétariat de l'ONUSIDA concernant la jeunesse.


« Je suis réellement impressionné par l'engagement, l'énergie et l'enthousiasme dont les jeunes ont fait preuve à travers l'initiative CrowdOutAIDS », a déclaré M. Sidibé. « Les recommandations qu'ils ont présentées à l'ONUSIDA nous aideront à mobiliser une nouvelle génération de jeunes leaders, et nous travaillerons ensemble pour mettre fin aux nouvelles infections par le VIH et aux décès liés au sida. »


En remettant les recommandations à l'ONUSIDA, Gabriel Adeyemo, un jeune militant nigérian, a comparé le projet CrowdOutAIDS à une « réunion de haut niveau » organisée par et pour les jeunes. « Il a permis d'amener le processus décisionnel au niveau de la base, de faire en sorte que des personnes, qualifiées ou non, instruites ou illettrées, riches ou pauvres, puissent contribuer à une question qui affecte la vie de tous : le VIH », a expliqué Gabriel Adeyemo, qui est aussi le coordinateur pour l'Afrique de l'Ouest de la Coalition mondiale de la jeunesse contre le VIH/sida.


On estime à près de cinq millions le nombre de jeunes (âgés de 15 à 24 ans) qui vivent avec le VIH dans le monde. Environ 3.000 jeunes sont infectés par le VIH chaque jour. Selon de récentes enquêtes réalisées dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, 24% des jeunes femmes et 36% des jeunes hommes seulement ont répondu correctement aux questions portant sur la prévention et la transmission du virus.


Par le biais de CrowdOutAIDS, les jeunes ont proposé six recommandations essentielles destinées au Secrétariat de l'ONUSIDA, à savoir : renforcer les compétences des jeunes pour assurer un leadership efficace à tous les niveaux de la riposte au sida ; garantir la pleine participation des jeunes à la riposte au sida, aux niveaux national, régional et mondial ; améliorer l'accès des jeunes à l'information portant sur le VIH ; diversifier et renforcer les réseaux stratégiques entre le Secrétariat de l'ONUSIDA, les réseaux de jeunes et d'autres acteurs clés ; accroîetre la communication entre le Secrétariat de l'ONUSIDA et les réseaux formels et informels de jeunes ; favoriser l'accès des jeunes à un appui financier.


« Nous avons travaillé ensemble - avec des outils très simples et chacun dans sa région du monde - à créer des espaces d'échange pour élaborer en temps réel cet important document lors de sessions publiques en ligne », a expliqué Zahra Benyahia, une des membres du comité de rédaction de CrowdOutAIDS. « Le projet ne s'arrête pas là. Ce n'est que la première étape vers un leadership révolutionnaire de la jeunesse dans la riposte au sida. »

 

Source: Nations Unies - New York

Retour à l'accueil