Large victoire de l'ANC aux législatives en Afrique du Sud

Le président sud-africain Jacob Zuma a dédié samedi soir la large victoire de l'ANC aux législatives (62,15% des voix) à l'ancien président récemment décédé Nelson Mandela. Lors de sa première allocution publique après l'annonce des résultats officiels, il s'en est pris à ses détracteurs sur le ton de l'ironie.

Vêtu d'un blouson vert et or, Jacob Zuma a savouré samedi soir la nette victoire de l'ANC. Et devant ses militants à Johannesburg, il s'est montré combatif, volontiers moqueur et il a dénonçant fermement ses détracteurs - opposition et journalistes confondus - les accusant d'avoir essayé de détruire la réputation de l'ANC. « Ils ont dit que l'ANC était corrompu, les éditorialistes et les analystes qui passent à la télé », a-t-il déclaré.

Pas de problème Nkandla

« Ils ont essayé de faire tomber l'ANC en essayant d'influencer la population de ce pays. Ils ont proclamé qu'ils connaissaient l'ANC, mais je vous le dis, ils ne savent rien de l'ANC », a-t-il poursuivi. Jacob Zuma est également revenu sur l'affaire Nkandla, balayant les accusations de corruption : « Ils ont passé un an à parler de ma résidence secondaire, Nkandla », a-t-il souri.

« Il n'y a aucun problème avec Nkandla Il y a un problème avec eux », a-t-il insisté. « Quand nous avons fait campagne à travers le pays, personne ne nous a parlé de Nkandla alors que mes détracteurs parlaient de Nkandla tous les jours, au point de croire que les gens étaient en colère à cause de ça. Mais il y a vraiment aucune raison d'être en colère à cause de Nkandla », a-t-il conclu.

Un peu plus tard, le président a salué « l'intelligence » du peuple sud-africain qui ne s'est pas laissé impressionner et qui a renouvelé dans son écrasante majorité sa confiance au parti, malgré les critiques. Il en a profité pour rappeler longuement le rôle de l'ANC dans la libération du pays : « L'ANC était là pour vous quand aucun d'eux n'était là. Et il sera là pour vous quand plus aucun d'entre eux ne sera là ». A la fin de son discours, Jacob Zuma a entonné un chant de lutte dédié à Nelson Mandela.

Source: RFI

Retour à l'accueil